A l’hôpital de Dijon, on teste le #Lean Management pour lutter contre la surcharge du personnel

Plus de 500 personnes ont été formées, et les partenaires sociaux largement impliqués : Fin juin, ils ont passé deux jours au centre hospitalier de Namur pour observer les effets du Lean Management et rencontrer leurs collègues syndicalistes.

Le Lean Management, dans mon esprit, n’est pas une manière d’intensifier le travail, dit Élisabeth Beau, DG du CHU. C’est une manière d’éviter les formes de gâchis,  notamment le gâchis du temps de travail

L’objectif ? Ne pas surcharger les personnels qui ont absorbé déjà une hausse de l’activité de 5 % en 2016. Et pour les partenaires sociaux, il s’agit de s’assurer que le Lean Management ne sera pas une façon gérer la pénurie.

Pour lire l’article complet, c’est ici

 

2 commentaires sur “A l’hôpital de Dijon, on teste le #Lean Management pour lutter contre la surcharge du personnel

  1. le Lean Management peut aussi détériorer les conditions de travail si elles sont mal mises en œuvre, appliquées de manière directive, sans concertation, par un changement brutal : l’intensification du rythme de travail et de charge mentale sans réelles marges de manœuvre aboutit alors à une recrudescence de troubles musculo-squelettiques et de risques psychosociaux : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=470

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *